Partager

Une nouvelle acquisition: le détecteur de chlore

C.I.EAU continue d’enrichir sa collection d’objets patrimoniaux et d’appareils utiles à la vulgarisation scientifique !

Le C.I.EAU possède déjà une riche collection d’objets relatifs à la chloration. Dans les stations de production d’eau potable, ce procédé vise la désinfection de l’eau, c’est-à-dire la destruction des micro-organismes dangereux pour la santé. Déjà à l’époque des premières usines québécoises de filtration, on avait constaté l’insuffisance des filtres lorsque la source de l’eau était très polluée. Dans l’exposition permanente, le C.I.EAU présente un chlorateur ancien très particulier qui était utilisé dès les années 1920 à la station de Trois-Rivières. À l’époque, on chlorait l’eau en l’exposant à un sel solide.

Chlorateur_1920 Trois-rivières Sel

Aujourd’hui, il est plus fréquent d’utiliser le chlore sous sa forme gazeuse. Si cette  méthode est plus efficace et moins coûteuse, elle pourrait entrainer un risque pour les travailleurs sans l’utilisation de méthodes adéquates. En effet, il est dangereux de respirer du chlore gazeux. Les conséquences d’une telle exposition varient d’une simple irritation des voies respiratoires à des complications beaucoup plus graves. C’est pourquoi il est nécessaire de détecter les fuites de chlore dans la station. C’était la fonction de ce détecteur récemment acquis dans le contexte des travaux à la station Lachine. Merci à eux!

Détecteur fuite de chlore_Station Lachine Montréal