Table de contrôle d'un filtre Hydro Dynamic

Table de contrôle d'un filtre Hydro Dynamic

Il s’agit d’un panneau de contrôle pour les bassins de filtrations d’eau. Les bassins de filtration avec sable et charbon assurent un traitement de finition de l’eau car après la décantation, il reste de fines particules dans l’eau. Le charbon et le sable vont donc retenir ces petites particules alors que l’eau continue de circuler dans les bassins par gravité. La table de contrôle du filtre permet aux opérateurs des stations d’effectuer une combinaison d’actions comme le lavage des filtres régulier. Le lavage est une opération durant laquelle l’eau est renvoyée dans le sens inverse afin d’évacuer les particules accumulées dans les milieux filtrant du bassin.

Numéro d'accession : 2003.0024

Autres noms de l'objet : Console de contrôle d'un filtre

Date de fin de production : 1980

Date du début de service : 1965

Date de fin de service : 1990

Source : Dépôt de la Ville de Laval

Fabricant : Hydro Dynamic

Marques de commerce : Hydro Dynamic

Matériaux : Métal

Municipalité d’utilisation : Laval

Utilisateur : Station de production d’eau potable Chomedey

Fonctions/usages : Cette table de contrôle permet de contrôler le débit de l’eau qui entre dans un bassin de filtration d’une usine de production d’eau potable. Cette table de contrôle permettait d'ajuster le taux de filtration d'un filtre de la station d'eau potable Chomedey et de réaliser le lavage du filtre au besoin. Les divers cadrans et voyants lumineux donnaient en outre de l'information permettant de connaître l'état des vannes (ouvertes ou fermées) ainsi que la performance du filtre (taux de filtration) et de la pompe d'eau de lavage (débit et pression).

Principe de fonctionnement : Les diverses manettes de cette table de contrôle permettaient l’ouverture ou la fermeture de certaines vannes du filtre afin d’ajuster le débit d’eau filtrée selon la demande en eau. De plus, en fonction de la perte de charge indiquée sur le cadran situé (qui est une mesure indirecte de l'encrassement du filtre) ou de la turbidité mesurée à l'effluent du filtre, l'opérateur pouvait, à l'aide des diverses manettes, contrôler les différentes vannes (ouverture ou fermeture) ainsi que la pompe de lavage (démarrage, débit ou pression) pour réaliser le lavage du filtre à contre-courant. Un système hydraulique ou pneumatique reliait les manettes aux vannes à manoeuvrer pour forcer leur ouverture ou leur fermeture selon la commande de l'opérateur.