L’éducation climatique réclamée par les jeunes

299141780_594228649066351_6557719365010457140_n
Sur la photo, Natalie Michaud, chargée de projet en animation scientifique du C.I.EAU en compagnie de Catherine Henderson, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire à l’école secondaire Saint-Maxime dans le cadre de la semaine lavalloise de l’engagement 2022.

Article rédigé par Natalie Michaud, chargée de projet en animation scientifique au C.I.EAU

Partout à travers la province, les étudiants sont plus que jamais conscientisés sur l’urgence climatique. Des initiatives pour renforcer les prises de conscience et pousser à l’action sont entreprises en milieu scolaire alors que des organismes comme le C.I.EAU cherchent à outiller la prochaine génération pour améliorer le sort réservé à l’eau, composante cruciale de l’environnement.

Les jeunes ne sont pas prêts à affronter la crise climatique et ses répercussions

Selon les études effectuées, 90% des jeunes entre 12 et 18 ans au Québec sont préoccupés par les changements climatiques alors que le sujet serait peu abordé en classe [1]. La variabilité des contenus et le manque de cohérence avec l’état actuel de la planète s’avère insuffisant pour former adéquatement les jeunes citoyen à cet enjeu. Le ministre de l’Éducation du Québec pose lui-même « un regard sévère » sur le système actuellement en place [1].  Il est évident que la relève réclame un enseignement de ce phénomène majeur.

 

Une motivation qui se ressent en milieu scolaire

Des comités verts permettent aux jeunes de s’impliquer dans leur milieu scolaire en offrant des activités qui leur permettent de s’informer par rapport à l’environnement. Cette organisation les incite à poser des gestes concrets pour lutter contre les changements climatiques.

Lors de la semaine lavalloise de l’engagement, nous avons discuté avec Catherine Henderson, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire à l’école secondaire Saint-Maxime, afin d’en connaitre davantage sur les enjeux et les activités qui sont mis en œuvre au sein du Comité vert de l’école. Madame Henderson nous révèle alors que ces activités remportent une vive participation auprès des jeunes qui s’y adonnent avec enthousiasme et que « ce ne sont pas seulement les écolos qui venaient! ».

Parmi ces activités, le comité a présenté un kiosque de distribution d’eau potable pour informer sur la qualité de l’eau du robinet en comparaison à l’eau embouteillée, ainsi qu’une « Course au recyclage » pour mettre à l’épreuve les connaissances des élèves sur le tri des déchets.

La responsable nous informe aussi que les jeunes ayant déjà une prise de conscience environnementale sont encouragés à poursuivre leur engagement par des sorties éducatives.

Photo au kiosque de l'animation Connecteau du C.I.EAU avec Natalie Michaud et Catherine Henderson
Catherine Henderson se prête au jeu de l’animation Connecteau au kiosque du C.I.EAU

L’offre pédagogique du C.I.EAU permet d’enseigner sur l’eau, ressource indissociable de la problématique environnementale

Au cours du prochain siècle, le réchauffement climatique aura un impact majeur sur le cycle de l’eau. Pour la région du Grand Montréal et pour le sud du Québec ayant un climat humide, cela signifie que le cycle de l’eau aura tendance à s’accélérer [2] ce qui entrainera une augmentation d’événements météorologiques extrêmes, tel que les sécheresses, les précipitations et les inondations. Ces modifications climatiques influenceront notre mode de vie dans un avenir proche avec des répercussions sur l’économie, les logements, la santé et la sécurité des personnes et des communautés [3]. Dans certaines localités la disponibilité et la qualité de l’eau deviendront un enjeu crucial.

Le Centre d’interprétation de l’eau est un musée de l’eau spécialisé dans l’enseignement relatif à cette ressource. Notre organisme vise à sensibiliser les jeunes à la préservation de l’eau avec des activités pédagogiques qui s’adressent à toutes les tranches d’âges. Par exemple, la trousse pédagogique Fantastik’eau! est destinée aux jeunes du primaire ainsi qu’aux familles et est accessible gratuitement en ligne. Son slogan « J’aime l’eau, j’en prends soin » se veut engageant pour inciter à préserver cette ressource si précieuse. D’autres animations sont offertes aux milieux scolaires afin de comprendre le traitement de l’eau, d’encourager la consommation responsable de la ressource et de sensibiliser la relève aux enjeux liés à la protection de l’eau.

Le C.I.EAU lancera également sous peu son programme Génération Action, où les jeunes auront la possibilité de choisir des missions afin d’agir pour le climat. Inscrivez-vous pour participez et restez à l’affût de la grande annonce!

Sources

[1]https://www.tiktok.com/@radio.canada.info/video/7140460278273019141?_r=1&_t=8VURESmNlpd&is_from_webapp=v1&item_id=7140460278273019141

[2] Le réchauffement climatique accélère le cycle de l’eau (futura-sciences.com)

[3] Impacts des changements climatiques | Gouvernement du Québec (quebec.ca)

Partager cet article :