L’exposition Dérive : un dialogue avec la rivière des Prairies

Lucette Tremblay, artiste en art visuel, en processus de création dans son atelier

Article rédigé par Alexandre Lafortune, chargé de projet et conservateur au C.I.EAU

L’exposition temporaire intitulée « Dérive » au Centre d’interprétation de l’eau présente les œuvres de l’artiste peintre lavalloise, Lucette Tremblay. Les peintures, œuvres numériques et mosaïques de photo exposées s’interrogent sur notre lien perdu, retrouvé ou conservé avec la rivière des Prairies.

Le passé actif d’une rivière « muselée »

Un lien perdu, car historiquement, le rôle de la rivière est central au quotidien des populations locales : les moulins à eau alimentant l’industrie, le transport du bois avec les cageux qui descendait la rivière et ses puissantes rapides, les activités récréatives, la pêche, les baignades, la navigation, les traverses…

Rapides de la rivière des Prairies
Photographie des rapides de la rivière des Prairies

De nos jours, les baignades sont interdites, les moulins à eau appartiennent au patrimoine, les cageux sont un fait historique…la rivière est muselée! La Centrale de la Rivière-des-Prairies produit de l’hydroélectricité depuis presque cent ans et sa construction en 1928 fait disparaître les rapides de la rivière : Sault de la Visitation, Sault des Prairies, Sault Bordeaux et Sault Cheval blanc. Comme des dents qu’elle ne peut plus montrer.

La rivière des Prairies se traverse également de part et d’autre. On compte 13 ponts traversant la rivière entre Laval et Montréal, sans oublier le métro de la Ligne orange. Se faisant, la rivière n’est qu’à peine un obstacle; qu’un tronçon de route supplémentaire au trajet.

Il faut apprivoiser la rivière

Pour Lucette Tremblay, le lien n’est pas nécessairement rompu. La rivière occupe nos pensées, notre quotidien et nos humeurs, et ce, à travers le cycle des saisons. La rivière se côtoie de l’hiver jusqu’à l’été, et de manière fort distincte.  À travers les saisons et la rivière, une gamme d’émotions se fait ressentir : joies, méditations, confusions, amours et amitiés. La rivière habite-t-elle votre esprit? Elle habite certainement votre corps pourtant.

Visitez l’exposition Dérive gratuitement lors les heures d’ouvertures du musée jusqu’au 22 janvier 2023 au Centre d’interprétation de l’eau à Laval.

Visionnez l’entrevue vidéo avec Lucette Tremblay sur notre chaîne YouTube!

Partager cet article :

RÉPONSE

La qualité de l’eau douteuse

Voici maintenant l'énigme finale!

La réponse se trouve à l’exposition permanente
« Une histoire de la qualité de l’eau »

Comment s’appelle ce pont et de quand date-t-il?

RÉPONSE

Le dégrillage

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

L’Ozone

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

L’ingénieur(e) de la station

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

La quantité d’eau utilisée pour fabriquer un jean est 9450 litres.

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

 La quantité d’eau douce est accessible pour les humains est de seulement 0.07%

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

Les 3 sont des bonnes réponses!

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

Usine d’assainissement Fabreville; Station d’eau potable Sainte-Rose; Usine d’assainissement d’Auteuil

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

Augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère découlant de l’activité humaine

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

La qualité de l’eau

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

Une fosse Imhoff

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

1998

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

Le grand héron

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

Frank Sinatra

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

La tortue serpentine

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

 L’Escherichia coli aussi connu sous le nom de E. Coli

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

La lézardelle penchée

PROCÉDEZ À LA PROCHAINE QUESTION!

RÉPONSE

Le dégrillage

Voici maintenant l'énigme finale!

La réponse se trouve à l’exposition permanente
« Une histoire de la qualité de l’eau »

  • Mon premier est dit d’une chose inexacte,
  • Je suis mon second dans une langue étrangère
  • Mon tout se retrouve au C.I.EAU

BENOIT CHEVRIER
Vulgarisateur scientifique et charge de projets
bchevrier@cieau.org

ISABELLE COTE
Communication et relations publiques
icote@cieau.org

C.I.EAU
Le Centre d’interpretation de l’eau
12 rue Hotte, Laval H7L 2R3
Tel. : 450-963-6463
www.cieau.org